lundi 19 janvier 2009

*Trail Blanch: le CR.


Quel week-end, après un samedi passé en famille sur les skis à dévaler les pistes de "Formiguères", je suis allé retirer mon dossard à "Fontromeu". Sur place je retrouve Francis qui est là malgré un dos douloureux. Nous prenons rendez-vous pour demain matin au départ.
Une soirée cool à flâner dans les rues des "Angles" où j'ai observé un VTT bizarre taillé sur mesure pour la neige
(il m'aurait été bien utile pour le lendemain) et je me couche en pensant à la course qui m'attends demain matin.
Réveil à 6h30, petit déjeuner copieux, préparatifs habituels d'avant course puis retour à "Fontromeu" où je retrouve Francis autour d'un café chaud.
9h on se présente sur l'aire de départ sous un ciel gris.
Merci à Francis pour la photo.
Mise en place des Yaktrax, consignes de courses et 9h30:"pan" c'est le départ!
Dès les premiers hectomètres je me rends compte que la neige est profonde et lourde. Très vite ça bouchonne, la trace est réduite et il est pratiquement impossible de doubler sans s'épuiser et se retrouver enfoncé dans la poudreuse. Je décide donc d'attendre sagement le petit tronçon de piste damée que l'on trouvera bientôt.
Km4: me voila sur le partie damée attendue et je peux enfin courir à mon allure ce qui me permet de doubler un bon nombre de coureurs jusqu'au 1er ravito du "refuge de la Calm" au km6(alt:2117m).Le ciel est maintenant bleu, je range mon coupe vent dans le sac, et je repars bon train toujours sur du damé jusqu'au point culminant "le roc de la calm" (alt:2207m).
1h de course, tout va bien et j'attaque alors un moment fort de la course: la raide descente sous les télésièges vers le lac de "Pradeille". La neige est irrégulière, tantôt profonde, tantôt dure. On peut voir ici tout type de technique de descente, debout, en crabe, sur le cul, à genoux etc...
Pour moi ce sera un peu de tout à la fois. j'arrive tout de même entier en bas où je rejoins Jérome juste avant le 2ème ravito au km10.Arrive alors la traversée des lacs de "Pradeille", "noir" et "Liarg".
On alterne traversées de lacs gelés recouverts de neige et parties vallonnées et sinueuses en sous-bois toujours dans la poudreuse.

Gambader dans la neige profonde était amusant au début, mais ça devient de plus en plus pénible à présent. Cette partie nous mène jusqu'au 3ème ravito au "refuge des Bouillouses" au km14(alt:2000m).je me restaure bien avant de traverser le barrage et d'attaquer le retour vers le sommet du "roc de la Calm".
On emprunte un terrain un peu plus praticable pendant 2 petits km avant de retrouver à nouveau la poudreusejusqu'au 4ème et dernier ravito au pied de la dernière grosse ascension.On attaque alors une montée qui sera terrible pour moi et beaucoup de monde je pense. 300m de D+ en 1.5km dans les "pins à crochets" dans une neige très profonde où chaque appui est incertain et instable. Un pas en avant, le pied glisse à droite, à gauche ou en arrière et c'est la chute sur le coté enfoncé jusqu'aux épaules dans la poudreuse.Il faut se relever et lever les pieds à chaque pas. je progresse à peine à 1 ou 2km/h. L'an passé par manque de neige nous avions gravi cette partie par la piste damée voisine, mais pour 2009 on a droit à la poudreuse un max! Je double certains coureurs épuisés à l'arrêt.Moi je serre les dents et travaille le mental en vue d'une prochaine échéance en avril.
3h de course (mon temps final l'an passé!!), et enfin le sommet. J'ai laissé beaucoup de forces dans ces derniers km et j'entame la descente les jambes lourdes. Retour sur de la neige damée (ça fait plaisir) et je peux recourir, enfin "trottiner".
Fatigué, il reste encore 4km avant l'arrivée et je me contente de marcher dans les parties poudreuses même à plat, et de courir en descente ou sur le dur.Au loin j'entends le micro du podium d'arrivée annoncer l'arrivée du vainqueur du 51km (chapeau bas), la fin approche. Un dernier virage et j'en termine avec ce trail blanc blanc blanc blanc et profond en 4h33 à la 283 ème place.D'abord déçu d'avoir mis 1h30 de plus qu'en 2008, je me rends compte que pour tout le monde c'est la même chose. Mon samedi de ski, le parcours modifié et très exigeant y sont certainement pour quelque chose.

6 commentaires:

Francis a dit…

Bravo pour ta belle course et content d'avoir fait plus ample connaissance. Mêmes sensations et vécu de cette course très éprouvante cette année.
A très bientôt pour de nouvelles aventures.

grumlie a dit…

Merci pour le reportage photo. Une édition bien gratinée et bien dure.Bravo pur ta course. Bonne récup' de cette sortie bien blanche et à bientôt sur les sentiers.

Anonyme a dit…

Un parcours toujours aussi beau et encore plus dur, ça donne envie, mais je n ai pas encore droit à ces excès...
A bientot sur des sentiers bien moins immaculés.
Michel

Anonyme a dit…

Salut est ce que tu récupères? Autrement des nouvelles du sanglier sur le 50 9h01. Il en a chié et Charlotte pratiquement 11h00. En ce qui concerne Jean Noël il veut préparer l'ultra d'Andorre. A+ Bernard de Pamiers.

yvan a dit…

Bravo pour la course et le CR !!
Rendez vous sur le sol moins meuble de La Clape en Février...
Yvan

Anonyme a dit…

bravo et merci pour ces superbes photos qui rendent bien compte de l'énergie qu'il a fallu pour arriver au bout (j'ai fait 3:43 4eVH2)

A venir: le tour des cirques