lundi 7 décembre 2015

*Les 6 h de Berniquaut.

A l'occasion du Téléthon, le club DESPERADO TRAIL organisait un "truc à la con" : les 6 heures de Berniquaut. 
Le principe est simple, il s'agit de faire une boucle de 2km autant de fois que possible pendant 6 heures. ça parait simple dit comme ça sauf que la boucle proposée n'est pas plate, elle se compose d'1km en montée sèche avec 217md+ et d'une descente d'1km avec 217m d- sur sentier plus ou moins escarpés. 
Le rendez-vous est fixé à 8h30

Peu de monde sur place, environ une quarantaine de fous sont présents. Je ne connais que Romain, Yvan et Estelle. Un petit briefing est donné et c'est partit pour 6h de montées et descentes...

Romain et moi sommes prêts pour ces aller-retour. Yvan lui fera le photographe officiel pour couvrir l’événement.
Le début est très raide à travers bois
passé un col on aperçoit la crête et la montée finale de l’oppidum de Berniquaut.
la première heure se passe sans problèmes avec 2.5 boucles au compteur.
Durant le parcours on se croise sans arrêts avec les autres coureurs et petit à petit on connait tout le monde.
2 heures de course et tout va bien. Romain est devant moi depuis le départ à environ 100m. On se croise à chaque passages au sommet avec quelques mots d'encouragements.
Je ressens un début de fatigue brusquement, il est vrai que je n'ai fait aucune sortie de plus de 2h depuis cet été. En bas au ravito je m'accorde une halte de 2 minutes pour bien me restaurer
et je repars ragaillardi par une bonne crêpe au sucre !
3 h je rejoins Romain qui a un coup de mou lui aussi. Allez Romain plus que 3 heures...
Cette fois c'est Romain qui est derrière moi à environ 100m. Les coureurs croisés ont tous les traits du visage un peu plus marqués.
Au ravito je mange un morceau et bois à chaque passage. Il faut gérer la fatigue et reprendre des forces.
La montée semble plus raide alors que c'est la même à chaque fois...
La descente semble plus abrupte qu'au début...
4 heures. ça commence à tirer !
Je profite du paysage
Soreze en bas
Petite déconade au ravito avec les bénévoles qui sont aux petits soins pour nous aider, sympa !
Les tours s’enchaînent toujours mais plus lentement. On s'encourage à chaque croisement entre nous, tout le monde est dans le dur...
5 heures, allez Steve encore 1 heure, ça sent bon !
Une dernière crêpe avec un coca, et ça continu.
Depuis les 3 heures j'ai pris les batons, et ils me sont bien utiles maintenant, ça soulage bien les cuisses.
Les écarts sont larges entre nous dans cette dernière heure.
Au passage du ravito j'ai fais 12 tours, il reste 35 minutes et un dernier tour est jouable. J'attends Romain qui arrive et lui propose de faire le dernier tour ensemble.
C'est partit, on n'a pas une grosse allure mais on monte encore, comme des vieux mais on monte quand même !
ça y est, nous voila au sommet, heureux !
On a 15 minutes pour descendre et arriver en bas avant 15h. ça passe tranquille. Yes on est finisher de ces 6h !
Belle et dure épreuve. Pas simple de tourner en rond pendant 6 heures sur un tel parcours.
Pour les chiffres : 6 heures, 26km, 2900m d+/2900m d- Je n'avais jamais fait autant de dénivelé en si peu de km...
.

3 commentaires:

Yvan a dit…

Bravo et merci d'avoir fait confiance aux Desperados !

fernand pereira a dit…

dur dur , mais tu es allé au bout

david a dit…

trop fort le profil de l'épreuve !
bravo !

A venir: le tour des cirques