lundi 15 février 2016

*Trailhounet de Gruissan.

Premier dossard de l'année pour moi sur le trailhounet de Gruissan. Premier objectif de l'année pour valider l'entraînement hivernal basé sur des séances de VMA et SEUIL. Avant de passer sur la seconde phase d'entraînement plus longs en vue du trail des Citadelles, je me suis donc aligné sur le 18km / 500m D+. 
Je connais par cœur le parcours et le coin pour y travailler au quotidien. Mon objectif est simple : partir vite et essayer de tenir le plus longtemps possible. 
Arrivé 2h avant le départ j'ai le temps de poser pour la photo de groupe avec mes amis du groupe "CAP" du village.
Je pars ensuite faire un bon échauffement sur les premier km du parcours pour voir si le terrain est boueux suite aux pluies de la nuit. Bonne nouvelle le terrain est bon, mais lors de l'échauffement je sens que j'ai les jambes lourdes... 
Mon échauffement terminé je me place dans les sas départ en bonne position
Je sais que pour éviter les bouchons dans les parties étroites et techniques il faut être devant. 
14h c'est le départ, je me cale bien aux alentours de 15km/h sur le premier km jusqu'au pied du mur des "Peyrals"
C'est bon, on est assez étirés et ça ne bouchonne pas
Je monte en marche rapide les mains sur les cuisses, tout va bien
En haut je peux dérouler en descente vers la deuxième cote. Là rebelote, mains sur les cuisses et marche rapide
Sur plateau on peut bien courir à nouveau
Les jambes répondent pas mal en fait et je me cale au cardio en prenant le temps de faire une belle photo
Une belle descente sinueuse rapide permet d’allonger la foulée avant d'attaquer la longue montée vers la chapelle "notre dame des Auzils". Sur cette longue montée roulante sur large piste pas question de se cramer. Je monte régulièrement au cardio sans m'affoler. Tiens Jean Louis me rejoint et me dépasse, en forme le type !
Je le laisse partir et me concentre sur moi même. 
Le passage du rec d'Argent se passe sans bouchons, simplement quelques ralentissements
Le profil est en faux plat montant sur un sol jonché de cailloux piègeux. Pas le droit à l'erreur ici sinon c'est direct dans le décor. Arrivé au passage de la "corde" je suis toujours bien physiquement et dans mes temps de passages prévus (11km/h de moyenne). 
Vient alors la longue descente vers le ravito en bord d'étang. C'est là que commencent les soucis... 
Je sens une douleur à l'adducteur gauche dès que je veux allonger la foulée. Je me dit d'abord que ce n'est rien et essaye de ne pas y penser. Mais impossible d'aller vite dans cette descente sans avoir mal !
Arrivé proche du ravito je dois faire un bilan et décider de la suite... *abandonner pour ne pas me blesser gravement ? 
*continuer à tirer dessus pour bien finir mais dans la douleur et au risque d’aggraver la blessure et : terminée ma saison ? 
*terminer la course en trottinant à une faible allure sans me faire mal à l'adducteur ? 
Je choisi la troisième solution. Je me mets en mode trottinage à environ 8 ou 9 km/h pour boucler les 7 derniers km.
Difficile de se faire doubler sans cesse en sachant que je peux aller bien plus vite, mais il me faut rester sage. 
Allez une dernière bosse avant l'arrivée
C'est tranquille que je continu sans tirer sur mon adducteur
Encore 2 km de plat
Et c'est l'arrivée !
.
Pour info mon modeste chrono : 1h-59' en 193 ème position sur environ 1000 coureurs. 
D'abord un peu déçu de na pas avoir pu m'éclater tout le long, je reste tout de même content d'avoir pris la bonne décision de protéger la machine. 
Il aurait été dommage de gâcher la suite de ma saison avec dans 3 semaine la "Black-race" sur 36km puis le trail des Citadelles sur le 70km. 
Le lendemain dimanche j'ai pu suivre à pied pendant 3h en mode photographe le 25km sans aucunes douleurs en trottinant. Bonne nouvelle ! .

6 commentaires:

fernand pereira a dit…

tu as bien fait de finir tranquillement
Faut espérer maintenant que cela ne soit pas trop grave (mais apparemment ça tiens le coup)

Donnes nous des news
A +

Michel a dit…

Tu as fait le bon choix, même si il était frustrant. Récupère bien, surveille tes sensations et bonne continuation pour la suite.

Francis a dit…

L'essentiel est que tu sois toujours présents sur les 2 lignes : celle du départ et celle de l'arrivée....Bravo pour ta pugnacité Steve, encore une belle saison qui se profile pour toi.

José Gabriel a dit…

Salut Steve,
Belle performance quand même, 197 sur 1000. J'aurais aimé faire le même résultat.Tu as choisi la bonne option même si c'est frustrant de se faire doubler.
Tu pense quand même aller voir kine ou toubib...?
Est ce que tu va publier les photos du 25 ?

A bientôt.
José Gabriel.

José Gabriel a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Thierry a dit…

197eme sur 1 piston c'est pas mal du tout.
Bravo et merci pour les encouragements

A venir: le tour des cirques