lundi 6 juin 2011

*Les 4000 marches.

Samedi après la finale femme de R-G je prends la route de Valleraugue. Le ciel est gris et c'est sous la pluie que j'installe ma "focus-couchette" sur la parking tout proche de l'aire de départ de demain. Pasta-party en solo au réchaud avec le poncho! Je profite d'une accalmie pluviale pour trouver un bar qui télévise la finale du top 14 et après un bon demi (1 seul je le jure) et une petite promenade digestive je vais au dodo
La nuit sera moyenne car entre la pluie et les plans de course à mettre en place j'ai pas mal gambergé.
6h debout, le ciel est toujours très chargé mais la pluie a cessée
Petit dèj copieux, retrait du dossard, préparatifs et c'est anxieux que je vais m'échauffer
ça fait plus de 6 mois que je n'ai pas pris le départ d'une course et je ne sais pas trop où j'en suis. Voici ma stratégie de course pour les 11km et 1222m d+ du menu :
1 _ partir souple sur le plat et le goudron pendant les 2 premiers km dans le village en veillant à ne pas taper fort sur les genoux.
2 _ à l'amorce de la montée tenter de tenir une vitesse ascensionnelle moyenne de 800m d+/heure durant les 9km et 1222m d+.
3 _ le résultat devrait donner 10min sur le tour du village + 1h30 pour l'ascension = 1h40 au final.....
Dernières minutes d'échauffement sous un soleil inespéré
et direction le départ. Je pars léger avec simplement un petit bidon de 1/2 litre et un gel. Si tout va bien pas d'arrêts "buffet" prévus.
9h30 ça démarre très vite, de nombreux routards sont présents et je suis vite distancé avec mon allure pépère. Si bien que je me retrouve en fin de peloton. Mais pas de panique, surtout ne pas arrivé les genoux en vrac et asphyxié au pied du sentier des 4000 marches. Je termine les 2 premiers km en 9min soit à 13km/h, en effet je suis parti cool... Il me reste maintenant à gravir la montagne en 1h30.
Nous y voilà, et dés le début ça monte fort. Je me cale sur un bon rythme et commence à remonter la longue file indienne des coureurs partis trop vite

Au premier ravito (km 4) on m'annonce 120 ème, je zappe les gobelets
et continue ma route en alternant régulièrement marche rapide et pas de courses sur une 20taine de foulées. Je suis toujours sur la voie de gauche pour doubler
On gagne vite de l'altitude et vers la cote 600m le sentier s'adouci un peu et je peux courir en continu
Je double encore de nombreux participants qui eux ne peuvent pas relancer

On est maintenant sortis de la forêt et le brouillard n'est pas loin


La pente se durcie à nouveau et le sentiers devient plus technique. Certains passages se font à l'aide des mains mais rien d'exceptionnel. La file indienne s'étire un peu plus sur la crête mais mes dépassements continuent. Altitude 1150m, j'ai tenu ma vitesse d'ascension prévue, j'ai avalé 800m d+ en 1h et je suis étonné de na pas encore sentir de fatigue. Je zappe encore les nombreux ravitos car j'ai ce qu'il faut sur moi, et encore quelques places de gagnées sans que personne ne m'ai dépassé depuis le début
Je dois avouer que c'est grisant et agréable de dépasser continuellement tout en se sentant bien.
Au détour d'un virage on m'annonce 90 ème, wouah 30 places de gagnées! Le brouillard est de plus en plus épais et il est difficile de voir qui est devant ou derrière
Retour de la forêt pour les derniers km.
Je maintiens l'allure mais ne double plus grand monde car les écarts sont trop grands. Un dernier rampaillou et le sommet est déjà en vue
Sensation bizarre de terminer une course en étant encore frais en se disant "c'est déjà fini?". Un oeil sur le chrono et : 1h37 et une 83ème place au scratch.
Objectif atteint : 1222m d+ en 1h28.
Dommage que la vue soit bouchée car j'aurai bien fait la descente à pieds tant je me sent frais. Mais pas de risques inutiles, et en plus le risque de glissades sur les rochers humides est trop grand, il faut rester prudent à J-80 jours du GRP.
Bilan : départ prudent et bénéfique pour la suite. Bonne gestion de l'effort dans la cote sans jamais être dans le rouge. Chrono espéré réalisé. Que du bon.
A refaire par beau temps.

7 commentaires:

Francis a dit…

Démarrer à 13 km/h , tu trouves ça cool ???
C'est que tu tiens de nouveau la grande forme !
Un grand bravo pour ce retour explosif à la compét.

Sentier Libre a dit…

Belle prévision de résultat et excellente gestion de course avec ce départ cool. Fais pareil au GRP et tu verras le nombre de "morts" que tu reprendras.Que du plaisir !

Zézé a dit…

Impressionner par la gestion de course. Tu vas finir capitaine de route au GRP... En tout cas tu reviens en cannes et ça c'est du tout bon. Une paire de Carouxet c'est dans la boite. :0

Gaëtan a dit…

Belle course et super récit comme d'habitude
@+ sur les sentiers de la Clape

Romain a dit…

Je suis scandalisé: même pas un petit passage dans le rouge sur le dernier quart d'heure? Et en plus un résultat pile poil sur le prono... 1 grand bravo pour ce beau retour. Le grp n'a qua bien se tenir. A+

yvan a dit…

Bravo pour le résultat.
De bonne augure pour la suite !

Dommage pour la météo bouchée.

Didier a dit…

Bravo pour ce récit magnifique et la justesse des prévisions; Belle connaissance de soi.
Moi qui suis à la recherche d'infos pour "courir" les 4000 marches pour la première fois l'année prochaine, j'ai trouvé là un bel exemple de gestion de l'effort et beaucoup d'enseignements à tirer de cette expérience. Si tu as d'autres infos à partager sur cette épreuves ou comment l'aborder pour un débutant je suis preneur. cdidier30@yahoo.fr

A venir: le tour des cirques