lundi 2 avril 2018

*Trail des CITADELLES 2018.

Petit retour en arrière sur mon début de saison.
Après l'organisation du trail de BIZE MINERVOIS en janvier je me suis penché sur la préparation hivernale en vue des échéances estivales.
Je me suis testé sur la "RONDA des BOJOS" (18km / 800m D+) fin février avec de bonnes sensations.
Puis sur le "trail de FONTFROIDE" (14km / 450m D+) début mars avec une belle course.
Ce week-end c'était le retour sur le "Trail des CITADELLES" sur les terres de Michel.
Le samedi est froid et humide avec la neige à basse altitude. La journée de demain s'annonce compliquée...

Heureusement que la "team calor" est là pour se réchauffer et travailler l'hydratation...

.

Je me suis inscrit sur le 24km / 1200m D+ pour continuer ma montée en puissance. 
Vue l'état très gras du terrain prévu, j'opte pour une stratégie innovante. Pour ne pas être encombré par des bâtons inutiles sur la fin roulante du parcours
j'ai confectionné des bâtons rustiques et jetables... Ils vont m'accompagner durant la partie montagneuse jusqu'après le ravito de MONTFERRIER (15km), après je m'en débarrasserai pour finir en mode course à pieds légère.
 Dimanche matin il fait froid mais grand soleil !!
Le départ est donné à 9h30.
Ça part très vite devant, moi je me cale sur une allure soutenue travaillée à l'entrainement. Très vite les sentiers sont de vrais bourbiers gras, glissants et mouillés.
La progression est très difficile et les bâtons sont d'un grand secours car chaque pas est glissant et fuyant !
Je monte sans souffrir jusqu'aux crêtes de Madoual avec une superbe vue sur la citadelle de Montségur.
Les parties en descente sont très casse gueule avec la boue omniprésente.
 Le col du "Tremblement" au pied du "Pog" de Montségur à 1000m d'altitude avec l’apparition de la neige et l'ambiance est un moment fort du parcours.
"Eric.R" est là pour les encouragements (merci pour les photos)
Admirez le planté du bâton !
.
On fait un aller-retour au château par le même sentier et les croisements sont parfois difficiles sur le sol très glissant.

Au sommet la vue est splendide sur les Pyrénées enneigées !
Place à la descente maintenant. Un second passage au col du "Tremblement" avec toujours du monde.
.
J'ai toujours de bonnes jambes après la longue ascension bien gérée.
.
Je connais la longue descente vers le ravito de "Montferrier" et je sais quelle sera humide et très boueuse. Les bâtons feront encore leur travail pour éviter de nombreuses chutes !
Au ravito je croise Francis venu en supporter. Une soupe, le plein d'eau et je repars pour les 11 derniers km.
Une petite bosse à la sortie du village et ce sont environ 8km de plat dans les champs et près boueux qui nous attendent. 
A partir d'ici les bâtons sont plus un handicap qu'un avantage, c'est l'endroit que j'avais prévu pour m'en débarrasser. Je les jette sur le bord du sentier et passe en mode corse à pieds légère.
La bonne gestion de la première partie me permet d'avoir encore pas mal de jus, j'arrive à courir à 11 ou 12 km/h sur cette portion roulante malgré le terrain détrempé. Je double pas mal de monde jusqu'au dernier "coup de cul" avant l'arrivée.
Passage à la croix de "Ste Ruffine" qui domine LAVELANET et feu vers l'arrivée !
La fin est même sécurisée par une corde tant le sol est instable !
Et voilà, je termine assez frais à la 93 ème place au général sur environ 500, et 8 ème VH2 en 3h14.
Place au nettoyage...


Bilan : content de ma course. Ma préparation hivernale m'a permis de bien gérer la course et de terminer assez frais. Je n'ai pas subi de coup de mou. 
Ma stratégie du "baton jetable pas cher" a bien fonctionné.
Tout s'est déroulé dans le plaisir et en maîtrise.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Super, on sent que tu t'es régalé, avec une belle place au final.
Michel.

A venir: le tour des cirques